Des écouteurs révolutionnaires ?

Bonne nouvelle!/ janvier 6, 2018/ Innovation, Technologie/ 0 comments

Vous avez sans doute entendu parler des écouteurs sans fil de Google, les Pixel Buds, alors que débute bientôt la grande messe des nouvelles technologies à Las Vegas, le CES (du 9 au 12 janvier).

Bien que ce ne soit pas sa seule caractéristique, la firme de Mountain View met surtout en avant une fonction qui a le potentiel de bouleverser le paysage idiomatique : la traduction instantanée.

Principe des Pixel Buds de Google

Le principe est simple : je porte mes écouteurs, je demande à l’assistant de Google de traduire dans une des 40 langues de la liste ce que je souhaite exprimer, et mon téléphone (pour le moment ce doit être un Pixel 2 ou un Pixel 2 et Pixel 2 XL, de Google évidemment) retransmet oralement la phrase traduite vers mon interlocuteur. Inversement, il suffit à ce dernier de parler vers le téléphone pour que la traduction vienne dans mes oreillettes.

Illustration de la traduction instantanée

Il est dès lors facile d’imaginer la fin du métier de traducteur-interprète, la destruction de la fameuse barrière de la langue, ou encore ces quiproquos parfois comiques, d’autres fois dramatiques, liés aux mésententes entre deux personnes qui ne parlent pas la même langue. Et bien sûr, quid de l’apprentissage d’une langue pour le plaisir de se rapprocher de cultures différentes ? La promesse d’une nouvelle Tour de Babel, en somme.

Des écouteurs révolutionnaires, vraiment ?

En réalité, nous sommes encore loin de tout cela, tout simplement car la traduction n’est pas si instantanée qu’on pourrait le croire, et qu’elle a encore beaucoup à faire avant d’égaler l’expertise de vrais linguistes.

Traducteur-interprète

Ainsi j’ai pu croiser dans les méandres de Youtube une vidéo narrant le test de cette innovation confrontée à l’avis de personnes bilingues. On se rend compte alors que la traduction n’est pas aussi souple et rapide que cette réalisée par des humains. Mais c’est surtout les remarques de ces derniers qui sont intéressantes : bien qu’en général la traduction soit parfaitement compréhensible, elle manque souvent de précision… et de courtoisie !

Touriste perdue avec carte sur Ipad

En effet, elle donne l’impression d’être interpellée par un enfant de 5 ans qui aurait oubliées ses bonnes manières. Pas sûr que l’impression laissée à notre interlocuteur nous permette de nous faire aider dans la rue pour trouver une adresse ou de conclure ce contrat Chinois ou Saoudien tant attendu…

L’intelligence artificielle au service de la traduction

En fait, cette fonction des Pixel Buds est l’alter ego oral de Google Translate, qui lui aussi laissait à désirer à ses débuts. Cependant, l’intelligence artificielle a tout de même permis à Translate de sérieusement progresser pour ne plus seulement fournir une vulgaire traduction littérale. Or cette même intelligence artificielle est à la base de la fonction de traduction des écouteurs sans fils. On peut donc imaginer une trajectoire similaire, propre à faire de ce gadget la base d’un véritable traducteur portable et courtois dans le futur.

WTF ! What The Fuck

D’autres qualités à signaler

A noter, puisque la communication sur cet objet tourne autour de cette nouveauté, qu’il y a d’autres spécificités qui mériteraient d’être connues :

  • une autonomie de 5 heures non négligeable
  • un étui qui permet de recharger jusqu’à 24h les écouteurs sans besoin de prise électrique
  • des fonctionnalités facilitées par de simples pressions sur l’oreillette droite (pause de la musique, changement du volume, intervention de l’assistant de Google)
  • une assistance orale ultra rapide, ce qui est en réalité le véritable point fort de l’appareil

Google Pixel Buds avec le boîtier chargeur

A mon humble avis…

Ça me fait clairement penser au pendant auditif du fameux Google Glass, les lunettes de réalité augmentée que Google a finalement retiré du marché, les testeurs devenant fréquemment accrocs, perdant en partie la notion de la réalité, et montrant parfois des signes de troubles psychologiques. Il faut espérer qu’ils auront retenu les leçons de cet échec afin de ne pas perdre ce qui fait le charme des relations humaines, ce mélange de courtoisie, d’efforts en langue des signes pour se faire comprendre à l’étranger, et de sympathiques quiproquos.

 

PS : pour ceux qui suivent l’évolution du SEO (référencement dans le moteur de recherche de Google), si l’on y ajoute l’arrivée de l’assistant vocal façon Google Home ou Alexa sur certaines enceintes JBL et tablettes Lenovo, nous avons confirmation d’une prédiction datant de début 2017 : le renforcement du langage naturel dans le référencement, le langage parlé étant amené à se substituer progressivement au langage écrit dans les recherches.

Envie d’une autre actualité innovante? La deuxième vie des mégots

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.